Journée de sensibilisation sur Doing Business 2017

Nouakchott,  28/10/2016  –  Le rapport Doing Business 2017 de la Banque Mondiale(BM) a fait l’objet, vendredi à Nouakchott, d’une journée de sensibilisation, organisée par le ministère de l’Economie et des Finances avec le concours de la représentation de la BM en Mauritanie.

La cérémonie d’ouverture, présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, a donnée lieu à la présentation des différentes étapes de réalisation de ce rapport que la BM publie annuellement et se porte sur les indicateurs Doing Business.

S’exprimant pour l’occasion, le ministre de l’Economie et des Finances, M. Moctar Ould Diay, a souligné que les indicateurs Doing Business constituent aujourd’hui une référence fondamentale pour évaluer les réformes entreprises par les Etats dans le domaine de la vie économique en général et notamment en matière de promotion du secteur privé.

Il a ajouté que l’amélioration de ces indicateurs signifie pour tout pays l’ouverture de perspectives prometteuses pour attirer les investissements étrangers directs et développer le tissu des petites et moyennes entreprises et partant soutenir la croissance et l’emploi.

Au sujet de la Mauritanie, le ministre a souligné que le pays a réalisé, selon le rapport publié il y’a deux jours, un progrès significatif de 6 points sur le plan africain, 5 points dans le classement arabes et 8 ponts au niveau mondial, en deux ans,ce qui le place à l’avant-garde des Etats mettant en uvre les réformes en la matière.

Il a, par la suite, évoqué les réformes engagées par le pays et qui sont à l’origine de ces résultats, notamment l’adoption d’une feuille de route prenant en compte l’introduction d’améliorations dans le domaine de la protection des investisseurs, la création de sociétés, la protection des droits de propriété, le paiement des impôts et taxes, le commerce transfrontalier, l’octroi des permis de construction, la connexion au réseau électrique..ect.

M. Moctar Ould Dia a, enfin, souligné que ces réformes s’effectuent dans la cadre d’une approche intégrale de la réforme et de la modernisation dirigée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz dont le peuple commence à cueillir les fruits dans le divers domaines, à travers des projets structurants et de services mis en uvre le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine.

Pour sa part, le Représentant résident de la BM à Nouakchott, M. Gaston Sorgho, a félicité, au nom du groupe de la BM, le gouvernement pour les avancées réalisées cette année ainsi que pour le classement de la Mauritanie parmi les 10 meilleurs pays réformatrices en Afrique.

Au sujet des réformes opérées dans le pays, M. Gaston Sorgho a souligné que le train est en marche et que l’impact de ces réformes commence à se matérialiser, à travers l’opérationnalisation des guiches uniques, la modernisation du droit des affaires et la simplification des procédures d’import-export.

Quant au vice-président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM), M. Lefdal Ould Bettah, il a exprimé ses remerciements aux autorités du pays pour les orientations visant à associer le secteur privé national au processus de développement en sa qualité de moteur de croissance.

De son côté, le président de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie, M. Mohamedou Ould Mohamed Mahmoud, a souligné que sa chambre apprécié les efforts déployés par les pouvoirs publics pour améliorer le climat des affaires afin d’attirer et de stimuler les investissements privés tant étrangers que nationaux.

A l’issue de la cérémonie inaugurale, le ministre de l’Economie et des Finances a tenu avec le Représentant de la BM au cours de laquelle il énuméré les principales réformes et mesures incitatives de l’investissement étrangers et appelé toutes les parties concernées à collaborer pour davantage de perfectionnement du climat des affaires dont les retombées sont énormes au plan économique, notamment la création des opportunités d’emploi.

Pour sa part, le Représentant de la BM a souligné que la Mauritanie est digne de se classement et mérite plus, compte-tenu des efforts déployés et des réformes mises en uvres dans différents domaines.

Ont assisté à l’ouverture de la journée, les ministres de la justice et de la santé, le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et le président de l’autorité de la zone franche de Nouadhibou.